STRONA GŁÓWNA  FORUM DYSKUSYJNE  TABLICA OGŁOSZEŃ O NAS  WSPÓŁPRACA  REKLAMA  KONTAKT
Wlochy, Portal Polakow w Stanach Zjednoczonych / USA
Dzisiaj jest 21 maja 2022, o 23:41

Strefa czasowa UTC+1godz. [letni]


NA NASZYM PORTALU MOŻNA PISAĆ BEZ KONIECZNOŚCI REJESTROWANIA SIĘ - ZAPRASZAMY.

 



Nowy temat Odpowiedz w temacie  [ Posty: 4 ] 
Autor Wiadomość
Post: 5 wrz 2021, o 16:20 
Petycja w obronie ks.prof.D.Oko
Niedawno polski ksiądz-profesor z Uniwersytetu Papieskiego w Krakowie zostal skazany (zaocznie) przez niemiecki sąd za głoszenie drukiem w niemieckim czasopiśmie, tradycyjnych, katolickich poglądów w sprawach obyczajowych. To dużo, dużo więcej niż pomyłka sądowa, to prawdziwy, wielki, międzynarodowy skandal… Bo jeśli karze się za coś takiego cudzoziemskiego ksiedza, to oznacza, że każdy na świecie kto ośmieli się myśleć i dać temu wyraz tak jak on, może zostać podobnie potraktowany. Czyżby trzeba znowu się bać niemieckiego wymiaru « sprawiedliwości » ?
Podpisujcie tutaj petycję w jego obronie (tam też więcej szczegółów) :

https://bronmyksiedzaoko.pl/

Petition in defense of Father Professor D. Oko
Recently, a Polish priest-professor from the Pontifical University of Krakow was sentenced (in absentia) by a German court for publishing in a German magazine traditional Catholic views on moral matters. It's much, much more than a court error, it's a real, great, international scandal... Because if a foreign priest is punished for something like that, it means that everyone in the world who dares to think and express it in the same way as he does can be treated in a similar way. Should we be afraid once again of the German "justice"?
Sign the petition in his defense here (there also more details) :

https://bronmyksiedzaoko.pl/


Récemment, un prêtre-professeur polonais de l'Université pontificale de Cracovie a été condamné (par contumace) par un tribunal allemand pour avoir publié dans un magazine allemand des opinions catholiques traditionnelles sur des questions morales. C'est beaucoup, beaucoup plus qu'une erreur judiciaire, c'est un vrai, grand, scandale international... Parce que si un prêtre étranger est puni pour une telle chose, cela signifie que tous ceux qui, dans le monde, osent penser et s'exprimer de la même manière que lui peuvent être traités de la même façon. Devons-nous avoir peur une fois de plus de la "justice" allemande ?
Signez la pétition pour sa défense ici (il y a aussi plus de détails) :

https://bronmyksiedzaoko.pl/


Zgłoś ten post
Na górę
  
Odpowiedz z cytatem  

Asystent

 Tytuł: Może tu jest to, czego szukasz:                                        Napisane:   dziś

Asystent forum



 

Dołączył(a): 12 paź 2004
11:30 am
Posty: 1000
Lokalizacja: Europa

Góra
Post: 3 lut 2022, o 13:17 
+d'info:

"Un universitaire polonais condamné en Allemagne pour ses travaux sur l’homosexualité dans l’Église" par Olivier Bault (le correspondant à Varsovie du Visegrád Post etc…) 5 août 2021
https://visegradpost.com/fr/2021/08/05/un-universitaire-polonais-condamne-en-allemagne-pour-ses-travaux-sur-lhomosexualite-dans-leglise/

Pologne/Allemagne – La condamnation en Allemagne de Dariusz Oko, prêtre catholique, professeur ès sciences humaines et maître de conférences à l’Université pontificale Jean-Paul II de Cracovie, a fait beaucoup de bruit en Pologne. Elle fait même la couverture de trois grands hebdomadaires conservateurs cette semaine : Do Rzeczy, Sieci et Gazeta Polska. Il faut dire que la presse allemande est en pointe quand il s’agit de critiquer les supposées atteintes au pluralisme médiatique et à la liberté de la presse en Pologne. Or la condamnation de l’universitaire polonais concerne un article publié dans un magazine catholique allemand à propos de ce que d’aucuns appellent la mafia gay ou la mafia rose ou encore la mafia lavande dans l’Église catholique. L’abbé Dariusz Oko est l’auteur de plusieurs ouvrages sur cette question, dont le plus récent, sorti en 2020, porte l’intitulé « La mafia lavande » et traite du problème de la solidarité discrète entre homosexuels actifs membres du clergé à la manière d’une véritable mafia qui occuperait des postes d’influence jusqu’au Vatican et qui serait à l’origine de beaucoup d’abus sexuels, y compris sur des mineurs. La question des cliques homosexuelles dans ’Église a d’ailleurs déjà été évoquée par le pape François et par son prédécesseur Benoît XVI qui avait été le premier à s’attaquer frontalement à ce problème. Le premier grand texte du Polonais Dariusz Oko sur la question avait pris la forme d’un long article publié en 2012 dans le magazine polonais Fronda et dans le mensuel allemand Theologisches, sous le titre « Avec le pape contre l’homohérésie ». Il y expliquait comment ses travaux sur la propagande et l’idéologie du lobby homosexuel l’avaient amené à s’apercevoir que cette idéologie
était très présente au sein même de l’Église catholique « où elle prend la forme d’une homohérésie ». Il y soulignait aussi comment les médias parlent souvent abusivement de pédophilie dans l’Église pour mieux masquer le problème nettement plus fréquent de l’éphébophilie des prêtres et évêques homosexuels. Mais c’est à l’occasion de la très progressiste « Voie synodale » (encore appelée « Chemin synodal » en français) lancée par l’Église catholique en Allemagne, que la rédaction du mensuel catholique allemand Theologisches a jugé utile d’aborder avec le spécialiste polonais de la question le problème de l’homosexualité et de l’idéologie qui l’accompagne au sein même de l’Église. L’article intitulé « De la nécessité de restreindre les cliques homosexuelles dans l’Église » semblait devenu introuvable sur le site du mensuel allemand après la condamnation fin juillet, par le tribunal de district de Cologne, de l’abbé Dariusz Oko ainsi que du prêtre allemand Johannes Stöhr, rédacteur en chef du magazine et théologien âgé de 90 ans. L’auteur polonais du texte a écopé d’une amende de 4 800 € mais a fait appel du jugement. Il risque la prison. L’article censuré par la justice allemande peut être lu en polonais dans l’hebdomadaire Gazeta Polska daté du 4 août, avec, en couverture, le titre : « Lisez l’article pour lequel les Allemands ont condamné l’abbé Oko ». C’est un prêtre catholique allemand, l’abbé Wolfgang Rothe, qui est à l’origine de la dénonciation. Wolfgang Rothe est connu pour ses bénédictions données aux couples homosexuels et pour sa défense des revendications des organisations LGBT, y compris celle concernant le « mariage gay ». Comme le fait remarquer l’association d’avocats et juristes polonaise Ordo Iuris, vers laquelle les abbés Dariusz Oko et Johannes Stöhr se sont tournés après leur condamnation en première instance, l’abbé Wolgang Rothe, à en croire divers articles de presse (comme par exemple celui-ci), a été démis dans le passé de ses fonctions de vice-recteur d’un séminaire autrichien après la fuite dans les médias d’une photo sur laquelle il échangeait un baiser de type « french kiss » avec un séminariste, et aussi après que quelque 40 000 photos pornographiques, y compris certaines à caractère pédophile et d’autres à caractère zoophile, eurent été découvertes sur les ordinateurs du séminaire où officiait Rother. Dans Do Rzeczy, un article intitulé « L’homomafia contre-attaque » qui met justement en avant la personne du dénonciateur traite des efforts pour censurer le père Dariusz Oko en Allemagne mais aussi d’autres universitaires qui se sont aventurés à une critique de l’homosexualité d’un point de vue catholique en Allemagne et ailleurs en Europe. L’auteur de l’article s’étonne que les simples mots de « homomafia » et « homoclique » (ou mafia homosexuelle et clique homosexuelle, comme on aurait plutôt tendance à dire en français) aient pu servir de prétexte à une condamnation en justice. Les fragments concernés de l’article incriminé, explique-t-il, « ont été présentés au tribunal comme étant des discours de haine contre les personnes pratiquant l’homosexualité ». Il parle de manipulation et cite la défense de l’abbé Dariusz Oko : « La critique de l’activité criminelle de la mafia sicilienne est-elle une incitation à la haine contre l’ensemble des Siciliens ? De la même manière, en quoi une réflexion académique sur le défi que représente le réseau criminel lié par les pratiques homosexuelles au sein de l’Église peut-il constituer une incitation à la haine contre l’ensemble des homosexuels ? » La couverture du magazine montre un portrait du prêtre polonais recouvert du mot « censure » en allemand, présenté sous forme de tampon, avec l’intitulé : « Le père professeur Dariusz Oko condamné pour des paroles de vérité sur la mafia homosexuelle dans l’Église – Ainsi fonctionne le bâillon allemand ». « L’abbé Dariusz Oko condamné pour avoir dit la vérité », clame la couverture de l’hebdomadaire Sieci du 2 août, avec en sous-titre : « L’auteur du livre retentissant Mafia lavande a été puni par un tribunal allemand. Il risque même la prison. Dans un entretien avec Sieci, il révèle des faits choquants et déclare : ils ne m’intimideront pas ». L’entretien à l’intérieur du magazine porte le titre : « Je suis prêt à la prison ». La phrase mise en évidence dans le chapô est la suivante : « De la même manière que tous devaient tomber à genou devant Hitler et Staline, aujourd’hui tous doivent tomber à genou devant l’idéologie du genre. Ceux qui s’y refusent doivent être éliminés ». À la question de savoir s’il a été surpris par sa condamnation, l’abbé Dariusz Oko répond : « Je ne suis pas surpris. D’une certaine manière, le cercle se referme. Lorsque j’ai commencé à défendre l’Église et la société contre l’idéologie homosexuelle en 2004, ma principale motivation était la nouvelle concernant le pasteur Åke Green de Suède, qui avait été accusé d’«incitation à la haine» pour un sermon critiquant l’homosexualité, basé sur la Bible et son expérience personnelle. C’est à ce moment-là que j’ai compris qu’une autre idéologie voulait nous contrôler, que ses adeptes recouraient à nouveau à des moyens totalitaires et que nous devions nous défendre. Je savais depuis le début que je devais compter avec le risque d’une peine de prison, et ce risque s’est maintenant concrétisé. On peut s’étonner que ça n’arrive qu’au bout de 16 ans. Ce sont des mécanismes similaires à ceux des systèmes totalitaires. Les personnes qui n’ont pas Dieu dans leur cœur et rejettent le christianisme adhéraient auparavant au socialisme bolchevique ou au national-socialisme. Et lorsque ces socialismes ont été tellement compromis qu’on ne pouvait plus y adhérer, ils ont commencé à adhérer au socialisme du genre. Sa structure et son fonctionnement sont similaires au mécanisme des socialismes précédents. Ils veulent avoir un pouvoir total sur nous, sur nos esprits. Comme dans l’Apocalypse, tous doivent adorer la bête. »

Pétition pour la défence de prof. Dariusz Oko
https://bronmyksiedzaoko.pl/

De trois mois à cinq ans d'emprisonnement. C'est ce que les autorités juridiques allemandes demandent pour deux prêtres, le professeur polonais père Dariusz Oko et le professeur allemand de quatre-vingt-dix ans père Johannes Stöhr. Raison? La publication d'un article scientifique décrivant les mécanismes de fonctionnement d'un cercle de criminels abusant sexuellement de mineurs et d'adultes vulnérables dans l'Église catholique. Le texte, avec une bibliographie détaillée, presente l'avis du prof.Dariusz Oko, chef du Département de philosophie cognitive à l'Université pontificale Jean-Paul II de Cracovie, sur un aspect important de l'aggravation de la crise dans l'Église contemporaine (en collaboration avec le rédacteur en chef du périodique allemand "Theologisches", le prof.Johannes Stöhr, et adhérant pleinement aux normes académiques). Les auteurs ont courageusement lancé une discussion académique sur les conséquences graves et néfastes des activités du lobby homosexuel dans les structures de l'Église, y compris les crimes pédophiles commis par certains hiérarques homosexuels. Ce texte exprime les vues du prof.Dariusz Oko et sa préoccupation pour la communauté chrétienne, ainsi qu'un élément du débat des théologiens et autres scientifiques qui étudient de multiples aspects du fonctionnement de l'Église catholique.
Dans l'article, le professeur cite les paroles du pape François, du pape Benoît XVI et du cardinal Maradiaga. Cardinal Maradiaga, lorsqu'on lui a demandé s'il y avait une communauté gay au Vatican, le cardinal Maradiaga a répondu : « … le Saint-Père lui-même a dit qu'un tel "lobby" existe... Le Saint-Père essaie lentement de nettoyer cette situation."
https://katholisches.info/2016/01/13/kardinal-maradiaga-bestaetigt-homo-lobby-im-vatikan/
Le pape François aurait déclaré : « J'ai eu un évêque ici qui m'a dit avec indignation qu'à un moment donné, il s'est rendu compte que dans son diocèse – très grand en fait – il y avait beaucoup de prêtres homosexuels. (…) C'est une réalité que nous ne pouvons nier. (…) L'Église recommande que les personnes ayant une tendance homosexuelle enracinée ne soient pas acceptées pour le service sacerdotal ou les congrégations religieuses. Le ministère sacerdotal et la vie consacrée ne sont pas pour eux. " …
Le pape Benoît XVI aurait déclaré : « Dans divers séminaires, des cliques homosexuelles sont apparues, qui ont opéré plus ou moins ouvertement et ont considérablement changé le climat dans les séminaires. (…) L'un des évêques, qui était auparavant le recteur du séminaire, a organisé une projection de films pornographiques pour les clercs, prétendument dans l'intention de les immuniser contre les comportements contraires à la foi. (…)” …
Il s'est rapidement avéré que l'ouverture et la tolérance de la soi-disant « voie synodale allemande » a ses limites. La réponse au texte des théologiens n'était pas – comme il est généralement admis dans le monde académique – une polémique scientifique et revue, ni même une critique journalistique dans la presse. Au lieu de cela, un prêtre allemand se vantant de l'ouverture, de la tolérance et de la bénédiction des couples de même sexe et de la promotion du mouvement politique LGBT, le prêtre Wolfgang Rothe a immédiatement exigé que des poursuites pénales soient engagées contre les auteurs. W. Rothe est un farouche opposant à l'enseignement sur l'homosexualité de l'Église et en particulier du pape François. Il l'a exprimé à plusieurs reprises et avec persistance dans de nombreuses déclarations et publications dans les médias. En violation de l'interdiction papale explicite, le W. Rothe bénissait publiquement les couples homosexuels pendant les offices religieux. Quelques semaines plus tard, les deux professeurs Dariusz Oko et Johannes Stöhr ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Cologne…
Est-ce que les procureurs allemands vont poursuivre aussi le pape François, le pape Benoît XVI et le cardinal Maradiaga, qui ont été cités par le prof. Oko?...
Il est impossible de comprendre comment le tribunal de Cologne a pu prononcer une condamnation contre le professeur polonais père Dariusz Oko et le professeur allemand père Johannes Stöhr. Démasquer la mafia sicilienne est-il une incitation à la haine contre le peuple sicilien ? Il n'y a pas de différence entre les auteurs de crimes, qu'ils soient à l'intérieur ou à l'extérieur de l'Église catholique. Ainsi, l'exposition d'une structure criminelle spécifique par le prof. Dariusz Oko n'a rien à voir avec l'incitation à l'aversion pour tous les homosexuels ! Nous percevons la peine reçue par l'auteur de l'article scientifique comme une restriction du droit à la recherche, la libre expression des opinions et une restriction de la liberté de la presse. Par conséquent, nous vous exhortons à signer la pétition ci-dessous pour l'acquittement du prof. Dariusz Oko et le prof. Johannes Stöhr par le tribunal allemand etc etc…

Une lettre de soutien de l’Ukraine
Une lettre de soutien de l’archevêque Jan Orosch (Slovaquie)

Le cardinal Gerhard L. Muller a critiqué le système judiciaire allemand pour avoir condamné le prêtre polonais...

Requête auprès du tribunal de district de Cologne et de la chancelière allemande Angela Merkel

Mesdames et Messieurs,
À l'article 5 de la Constitution de la République fédérale d'Allemagne, point 1, nous lisons que :
« Toute personne a le droit d'exprimer et de diffuser librement ses opinions par la parole, l'écrit et l'image et d'obtenir librement des informations de sources accessibles au public. La liberté de la presse et la liberté d'information à la radio, à la télévision et au cinéma sont garanties. La censure n'est pas appliquée »
et au point 3:
« La liberté de l'art et de la science, de la recherche et de l'enseignement est garantie. La liberté d'enseignement ne dispense pas de l'adhésion à la constitution. »
L'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme stipule :
« Toute personne a droit à la liberté d'opinion et d'expression ; ce droit inclut la liberté d'avoir des opinions indépendantes et de rechercher, recevoir et diffuser des informations et des idées par tous les moyens et indépendamment des frontières de l'État. »
L'article 19, point 2, du Pacte international relatif aux droits civils et politiques stipule :
« Toute personne a droit à la liberté d'expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de diffuser toute information et opinion indépendamment des frontières nationales, oralement, par écrit ou sous forme imprimée, sous la forme d'une œuvre d'art ou par tout autre moyen de son choix. »
Et à l'article 11 de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, on lit :
« Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'avoir des opinions et de recevoir et de répandre des informations et des idées sans ingérence des autorités publiques et au-delà des frontières. »
et
« La liberté et le pluralisme des médias doivent être respectés. »
En lisant les articles ci-dessus de la Constitution de la République fédérale d'Allemagne et des lois internationales garantissant le respect des droits de l'homme, je ne comprends pas comment le tribunal de district de Cologne a pu prononcer une condamnation contre le scientifique polonais prof.Dariusz Oko et lui infliger une pénalité financière de 120 jours de salaire d'un montant de 40 EUR chacun. Cette punition est liée à l'article du prof.Dariusz Oko "Sur la nécessité de limiter les cliques homosexuelles dans l'Église." Ce texte est un point de vue scientifique du directeur du Département de philosophie cognitive de l'Université pontificale Jean-Paul II de Cracovie sur l'un des problèmes les plus importants de l'Église catholique contemporaine, qui est la présence de prêtres ayant des penchants homosexuels. En écrivant cet article, l'auteur a retenu une technique pleinement académique, y citant des sources fiables et nombreux et pointant les conséquences graves et néfastes des activités du lobby homosexuel dans les structures de l'Église, y compris les crimes pédophiles commis par des hiérarques à tendance homosexuelle. Ce texte exprime les vues du prof. Dariusz Oko et sa préoccupation pour la communauté chrétienne, ainsi qu'un élément du débat des théologiens et autres scientifiques qui étudient de multiples aspects du fonctionnement de l'Église catholique. La Constitution de la République fédérale d'Allemagne garantit à chacun le droit à la liberté d'expression et de diffusion de ses opinions, la liberté de la presse et la liberté de recherche. L'article scientifique du prof. Dariusz Oko est une expression de ses opinions et le résultat de recherches sur la présence de prêtres ayant des penchants homosexuels dans l'Église catholique. Je perçois la sentence, qui a été prononcée par le tribunal de district de Cologne, comme une restriction du droit du prof.Dariusz Oko à la recherche et à son droit d'exprimer librement ses opinions. La sanction a été infligée pour un texte qui a été publié dans la revue scientifique «Theologisches», je la considere donc également comme une restriction à la liberté de la presse. Par conséquent, je vous demande de prendre des mesures pour révoquer la peine imposée au prof. Dariusz Oko car elle est en contradiction avec les dispositions de la Constitution de la République fédérale d'Allemagne. Le tribunal de district de Cologne doit protéger et garantir les droits et libertés...
Cordialement,
Défenseurs de la liberté d'expression, de la presse et de la liberté académique

https://pl.wikipedia.org/wiki/Dariusz_Oko
(en polonais)
Il a été ordonné le 14 mai 1985. En 1991, il a défendu sa thèse de doctorat de la philosophie de l'Université grégorienne pontificale de Rome. Depuis 1992, il est l'employé scientifique de l'Académie pontificale de théologie à Cracovie... En 1996, il a défendu sa thèse de doctorat de théologie et en 2011 "l’habilitation" en philosophie. Il participe à des projets de recherche menés par la faculté de philosophie de UP JPII... Il effectue un ministère comme prêtre des médecins dans l'archidiocèse de Cracovie. Il est devenu plus largement connu après un certain nombre de déclarations de médias et critiques concernant les homosexuels etc etc …

« Les actes d'accusation contre le rédacteur en chef de la revue scientifique allemande qui a publié le père professeur Dariusz Oko »
le 8 dec 2021
https://pch24.pl/akty-oskarzenia-dla-wydawcy-niemieckiego-pisma-naukowego-w-ktorym-publikowal-ks-prof-dariusz-oko/

Père prof. Manfred Hauke, éditeur du magazine « Theologisches », a reçu deux inculpations en rapport avec l'article du P. prof. Dariusz Oko, publié dans ce magazine. Action en justice contre le P. Hauke ​​​​a été entrepris par l'organisation « Pink Cross » promouvant l’idéologie du mouvement LGBT et le père Wolfgang Rothe qui appelle au rapprochement des revendications du lobby LGBT et de la position de l'épiscopat allemand. Les accusations sont basées sur des allégations de discrimination et d'incitation à la haine. Pr. prof. Oko et le P. Johannes Stöhr ont été condamnés en Allemagne à 4,8 mille euro d’amende pour la publication d'un article décrivant le phénomène de la soi-disant "mafia lavande", c'est-à-dire un groupe criminel opérant au sein du clergé, lié par des pratiques homosexuelles exploitant des mineurs et des religieux … La raison de la condamnation en était la prétendue "incitation à la haine" formulée dans l’article… Pr. Johannes Stöhr - rédacteur en chef de Theologisches – a été condamné aussi. En l'absence de paiement d'une amende de 4,8 mille euro, les deux prêtres risquent 120 jours de prison. Pr. prof. Oko, avec le soutien de l'Institut Ordo Iuris (polonais) et du P. Stöhr, représenté par un avocat allemand, a intenté une action en justice. L'audience aura lieu en février 2022. Maintenant,le P. Manfred Hauke, l'éditeur de la revue et le chargé de cours au département de théologie de Lugano, en Suisse, a également des problèmes avec la loi. L'organisation « Pink Cross » a porté plainte contre lui, qui a été suivie d'un acte d'accusation. Il s'agit d'une prétendue violation de l'art. 261 du Code pénal suisse, qui interdit la discrimination et l'incitation à la haine fondées sur la race, l'ethnie, la religion ou l'orientation sexuelle. C'est un délit passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans ou d'une amende. « Pink Cross » exige également une enquête des autorités de l'Université de Lugano pour voir si "l’incitation à la haine" a été aussi commise contre des étudiants. Le second acte d'accusation se fonde sur une dénonciation faite par le père Rothe et porte sur le droit pénal allemand. Dans une interview accordée à katch.ch, l'ecclésiastique a dit espérer que l'"incident" de la publication d'un article scientifique "ne sera pas sans conséquences - du côté de l'État, de l'université et de l'église".


Zgłoś ten post
Na górę
  
Odpowiedz z cytatem  
Post: 5 lut 2022, o 11:54 
à un message "Pétition en défense d'un prêtre polonais"
http://efrancja.com/forum/viewtopic.php?f=2&t=6438

Cliquez sur "odpowiedz" (sur la ligne immédiatement en dessous du titre) et tapez:

"Nazwa użytkownika"/Votre Identifiant (optionnel)
"Tytuł"/Titre
"Treść wiadomości"/Votre texte/message

Repondez a une question de contrôle:

"Wpisz litery / cyfry w odwrotnej kolejności i bez spacji..."
Entrez dans l'ordre inverse et sans espace les caractères que vous voyez après le " : "
actuellement, i.e. aujourd'hui le 4 février 2022 on y vois 5 Z D e Y p @ !: donc il faut taper !@pYeDZ5

si vous voulez vérifier votre message :
"Podgląd"/Vérification

Si vous êtes satisfait :
"Wyślij"/Envoyer

Sinon:
"Anuluj"/Annulation


Zgłoś ten post
Na górę
  
Odpowiedz z cytatem  
Post: 11 mar 2022, o 11:41 
https://pch24.pl/rozprawa-ksiedza-profesora-dariusza-oko-przelozona/

8 février 2022
Le procès prévu du p.D.Oko du p. J.Stöhr a été reporté (probablement de 2 à 3 mois).


Zgłoś ten post
Na górę
  
Odpowiedz z cytatem  
Wyświetl posty nie starsze niż:  Sortuj wg  
Nowy temat Odpowiedz w temacie  [ Posty: 4 ] 

Strefa czasowa UTC+1godz. [letni]


Kto jest online

Użytkownicy przeglądający to forum: Obecnie na forum nie ma żadnego zarejestrowanego użytkownika i 1 gość


Możesz tworzyć nowe tematy
Możesz odpowiadać w tematach
Nie możesz zmieniać swoich postów
Nie możesz usuwać swoich postów

Szukaj:


cron



Redakcja portalu nie bierze odpowiedzialności za treść postów i ogłoszeń. Należą one do osób, które je zamieciły.

© 2022 eSzwajcaria.com - All Rights Reserved / Wszelkie prawa zastrzeżone
Powered by phpBB




Ciekawe portale europejskie: | eBelgia.com | eFrancja.com | eHiszpania.com | eHolandia.com | eIrlandia.com | eIslandia.com | eNiemcy.com | eNorwegia.com |
| ePortugalia.com | eRumunia.com | eSzkocja.com | eSzwajcaria.com | eSzwecja.com | eWegry.com | eWlochy.com |

Ciekawe portale światowe: | eArgentyna.com | eBrazylia.com | eKanada.com | eStanyZjednoczone.com |